KaZeo
+
josesther3
Follow me
Join now

Photos aléatoires
Publicité
Citation
  • "Les petits esprits ne tiennent jamais pour naturel rien de ce que l'art peut produire."
    Paul de Gondi, cardinal de Retz, Mémoires. 
Contenu
  • Je suis de la nature du tout puissant. je suis un danger public pour les sorciers et les jaloux....ce n'est plus moi qui vit mais c'est Christ qui vit en moi.

Contenu
  • BONNE ANNÉE 2013

Citation du jour
  • " Dieu n'agit jamais en retard ni a l'avance mais il a git à son temps :comme un adage africain qui dit "les pieds de Dieu marchent lentement mais ils n'arrivent jamais en retard " le temps de Dieu c'est le meilleur !!! "
    ValeriedeJésus 
Ami(e)s sur KaZeo
Mon profil
Statistiques
  • 4 connecté(s)
    Total de 256 075 visiteur(s)
    Site créé le 01/12/2008
Rubriques
Dernières photos
  • Aucune nouvelle photo
Newsletter
Citation
  • " Ne Laisse Jamais Personne Minimisée Ce Que Tu Fais ; Car Le Plus Grand ARbre Du Monde A Commencé Par être Une Petite Graine Fragile Avant De Devenir RObuste. "
    josesther3 
Horloge
Derniers sondages
  • comment trouvé ce blog
    beau
     
    96% (27 vote(s))
    moyen
     
    0% (0 vote(s))
    moche
     
    4% (1 vote(s))
    Total : 28 vote(s)

  • QUI EST SAUVEUR DE L HUMANITÉ?
    jesus- christ
     
    94% (34 vote(s))
    jacob
     
    0% (0 vote(s))
    moise
     
    3% (1 vote(s))
    david
     
    3% (1 vote(s))
    joseph
     
    0% (0 vote(s))
    Total : 36 vote(s)

  • combien de personne croit t' il au retour triomphant du sauveur de l'humanité comment s'appelle t'il
    JESUS-CHRIST
     
    100% (4 vote(s))
    L AGNEAU IMMOLÉ
     
    0% (0 vote(s))
    Total : 4 vote(s)
Archives
Me suivre sur
Liens partenaires
  • Aucun lien actuellement
recherche
Accueil » vie chretienne » la répentance
  Articles de cette rubrique :
 

la répentance

Le premier message de l’Évangile annoncé par Jean-Baptiste et Jésus lui-même , est :

"Repentez-vous, et croyez !"  Marc 1.15; Mt 3.2, 11; 4.17; Marc 1.4; Luc 3.3 

La repentance fait partie du message de l'Évangile :

L'apôtre Paul écrit : J'ai prêché la repentance envers Dieu et la foi en Notre Seigneur Jésus-Christ. Actes 20.21

La première prédication de l'apôtre Pierre s'est conclue par : Repentez vous ! Et aussi la deuxième. Actes 2.38 - 3.19

L'apôtre Jacques exhorte à l'humiliation et à la repentance. Jacques 4.9

Repentez-vous est l'exclamation que l'on entend dans toute la Bible, lorsque Dieu appelle les hommes à prendre conscience de leurs péchés et à revenir vers Lui.

Actes 17:30 Dieu, sans tenir compte des temps d’ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils aient à se repentir,

Il use de patience, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance. 2 Pierre 3:9

Mais les hommes, malgré l'appel de Dieu et sa patience,  refusent de  reconnaître les causes de leurs malheurs  et ne veulent pas se repentir.  

Aujourd'hui, le monde vit comme si le péché n'existait pas. Malheureusement, nous savons qu'il est la cause de tous les malheurs du monde :

Les mensonges, les meurtres, les vols, les impuretés de toutes sortes : pornographie, sodomie, homosexualité, pédophilie, adultère, fornication, mauvais désirs. Les querelles, la cruauté, la brutalité, l'orgueil, l'ambition, l'incrédulité et j'en passe, sont les causes de bien des malheurs.

Malgré les fléaux qui les frappent, les hommes refusent de revenir vers Dieu, comme les juifs au temps de Jérémie et selon ce qui est écrit aussi dans le livre de l'Apocalypse.

Jérémie 5:3 Éternel, tes yeux n’aperçoivent-ils pas la vérité? Tu les frappes, et ils ne sentent rien; Tu les consumes, et ils ne veulent pas recevoir instruction; Ils prennent un visage plus dur que le roc, Ils refusent de se convertir.

Apocalypse 9:20/21 Les autres hommes qui ne furent pas tués par ces fléaux ne se repentirent pas des oeuvres de leurs mains, de manière à ne point adorer les démons, et les idoles d’or, d’argent, d’airain, de pierre et de bois, qui ne peuvent ni voir, ni entendre, ni marcher; et ils ne se repentirent pas de leurs meurtres, ni de leurs enchantements, ni de leur impudicité ni de leurs vols.

Apocalypse 16:9 ...et les hommes furent brûlés par une grande chaleur, et ils blasphémèrent le nom du Dieu qui a l’autorité sur ces fléaux, et ils ne se repentirent pas pour lui donner gloire.
Apocalypse 16:11 ...et ils blasphémèrent le Dieu du ciel, à cause de leurs douleurs et de leurs ulcères, et ils ne se repentirent pas de leurs oeuvres.

Qu'est-ce que la repentance ?

Le mot repentance est la traduction du Grec  "metanoia" qui veut dire : changer de mentalité, d’intention. C’est la tristesse qu’on éprouve de ses péchés, et la douleur d’avoir offensé Dieu.

Romains 12:2 (Traduction Parole vivante)

Ne vous coulez pas simplement dans le moule de tout le monde. Ne conformez pas votre vie aux principes qui régissent le siècle présent; ne copiez pas les modes et les habitudes du jour. Laissez-vous plutôt entièrement transformer par le renouvellement de votre mentalité. Adoptez une attitude intérieure différente. Donnez à vos pensées une nouvelle orientation afin de pouvoir discerner ce que Dieu veut de vous. Ainsi, vous serez capables de reconnaître ce qui est bon à ses yeux, ce qui lui plaît et qui vous conduit à une réelle maturité.

Ephésiens 4:23 

Il faut que l’inspiration de vos pensées soit renouvelée, que votre cœur  soit transformé et toute votre attitude mentale et spirituelle changée. (Parole Vivante)

Nous comprenons en lisant cette parole que la repentance est produite par une nouvelle attitude mentale à l'égard du Dieu Saint, et de notre état de pécheur.

Le publicain, se tenant à distance, n’osait même pas lever les yeux au ciel; mais il se frappait la poitrine, en disant: O Dieu, sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur. Luc 18:13 

Les sentiments d'une réelle repentance sont :

  • une profonde tristesse,  une douleur, lorsque nous sommes affligés d'avoir commis une offense.

  • L'humiliation, nous nous sentons humiliés, coupables, misérables.

  • de nouvelles résolutions, le désir profond de changer, d'être délivrés de notre tendance au péché.

Nous parvenons à la repentance (la tristesse selon Dieu) lorsque nous prenons conscience de notre situation. 

Alors de deux choses :

  • soit que cela nous laisse indifférents, car nous endurcissons notre cœur. 

Exemple 2 Chroniques 11/13 : 

Sédécias avait vingt et un ans lorsqu’il devint roi, et il régna onze ans à Jérusalem.
Il fit ce qui est mal aux yeux de l’Éternel, son Dieu; et il ne s’humilia point devant Jérémie, le prophète, qui lui parlait de la part de l’Éternel...Il  raidit son cou et endurcit son cœur, au point de ne pas retourner à l’Éternel, le Dieu d’Israël.

  • soit que nous nous éprouvons une réelle tristesse, qui nous conduit à demander pardon de nos péchés.

Nous réalisons alors, par une sorte de révélation, la gravité du péché par rapport à Dieu ou à ceux que nous avons offensés.

En fait lorsque notre conscience est éveillée à la réalité du péché, nous éprouvons un malaise intérieur qui ne peut être apaisé que par le pardon.

Ce malaise intérieur qui produit la tristesse et le repentir, peut se traduire par des pleurs et parfois même de grands cris, des tremblements ou la prostration. Nous le voyons dans la Bible et cela s'est souvent produit dans les réveils évangéliques.

 

La repentance nous amène à rechercher le pardon.

Lorsque nous sommes animés des sentiments de la repentance, nous désirons une restauration intérieure, retrouver la paix, la sérénité de l'âme tourmentée par son péché, une relation rétablie avec Dieu ou ceux que nous avons offensés, c'est à dire le pardon de notre péché.

Or le pardon est accordé à ceux qui se repentent sincèrement et le demandent en confessant leurs fautes.

1 Jean 1:9 Si nous confessons nos péchés, Dieu est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.

Chaque année se déroule dans le monde entier une fête juive appelée "Yom Kippour", "le jour du grand pardon"

"Le Yom Kippour" est pour le peuple juif un jour d'humiliation dans le jeûne et la prière, un jour où une nation, un peuple et chaque individu de cette nation, de ce peuple, dans le monde entier, prend conscience de sa misère aux yeux de Dieu et lui demande le pardon de ses péchés.

Si toutes les nations, tous les peuples de la terre, publiaient un jeûne, un jour pour "Yom Kippour", bien des choses changeraient dans le monde.

Lorsque l'être humain quitte son orgueil, son arrogance et reconnaît sa misère de pécheur, tout devient possible à Dieu, car je crois que "l'Éternel Tsebha’ot", El-Schaddai, n'est pas indifférent à la démarche des hommes, lorsqu'ils se repentent et s'humilient de leurs péchés. Rappelons-nous Ninive. (Jonas 1)

A chaque fois qu'un peuple ou un individu s'est tourné vers Dieu en reconnaissant sa misère et son péché, il a trouvé grâce auprès du Seigneur Tout-Puissant et miséricordieux.

Il y a pour chaque individu "un yom kippour", un jour d'expiation, lorsqu'il reçoit le pardon de ses péchés par la foi en Jésus, dans la repentance et l'humiliation.

Mais je crois aussi que ce jour doit se renouveler régulièrement pour chacun, car nous péchons souvent !

Il y a un passage obligatoire pour le pardon des péchés et le salut de tout être humain :

  • la repentance envers Dieu

  • la foi en notre Seigneur Jésus-Christ

  • la conversion

    Ces trois étapes successives, lorsque nous les vivons, nous amènent à l'endroit où Dieu désire trouver chacun : dans sa présence, réconciliés avec lui, dans la paix du pardon et d'une nouvelle relation avec Lui.

    La première des trois étapes est la repentance. Elle est absolument nécessaire, indispensable

    Jésus dit que si nous ne nous repentons pas, nous périrons.

    "Si vous ne vous repentez, vous périrez tous également". Mt 9.12-13 - Lu 13.3 (cf. Act. 2.38)

    Si la foi est la condition essentielle au salut, (Eph 2.8-10; Ac 16.31), elle doit être accompagnée d’une vraie repentance.

    Jésus est venu sauver, non pas des justes (il n’y en a aucun), mais des pécheurs qui, dans l’humiliation, se reconnaissent comme tels.

     

    Les étapes d'une réelle repentance.

    1) La conviction de péché, le profond regret d’avoir offensé Dieu.

    Lorsque les gens entendirent la prédication de l'apôtre Pierre, le jour de la Pentecôte, il est écrit qu'ils eurent le cœur vivement touché.

    La repentance est un sentiment qui se produit dans notre cœur, à la révélation de la prédication de l'Evangile.

    La première chose que le Saint-Esprit opère dans le cœur, c'est de nous convaincre de péché.

    Il y a des gens qui n'ont pas conscience de leur situation de pécheur, ni de la gravité de cette situation.

    Dieu dit que le salaire, la conséquence du péché, c'est la mort. Il s'agit de deux significations de cette réalité :

    La mort physique, qui a été la première conséquence du péché dans l'humanité

    La mort spirituelle qui est la séparation de Dieu et la privation de sa vie en nous. C'est la seconde mort qui se traduit par l'étang de feu, ce qui est appelé l'enfer.

    Seul le St-Esprit peut produire cette conviction de péché. Jean 16.8

    Notre péché attriste Dieu (Eph 4.30) et attristé lui-même il répand sa tristesse dans le cœur qu’il veut gagner.

    C'est cette tristesse selon Dieu qui produit dans notre cœur une repentance à salut dont on ne se repent jamais". (2Co 7.9-10)

    La conscience sincère est vivement touchée, même chez ceux qui n'ont qu'une connaissance élémentaire de Dieu,  (Ro 2.14-15) car tout homme sait pertinemment qu’il a enfreint la loi morale.

    L’expérience de David est typique: hanté par le regret de sa faute, il voit qu’il a par-dessus tout, péché contre Dieu. Ps 51.3-6

    2) La confession.

    Beaucoup d’hommes savent très bien qu’ils ont mal agi, mais ils ne veulent pas en demander pardon à Dieu.

    La repentance implique que nous reconnaissions et avouons notre péché.

    L'apôtre Jean écrit que si nous confessons nos péchés Dieu est fidèle et juste pour nous les pardonner. 1 Jean 2.1

    Il est donc indispensable d'avouer nos péchés à Dieu.

    David lui-même, gardant le silence, ne trouvait aucun repos; lorsqu’il eut reconnu et confessé son crime devant le Seigneur, il obtint aussitôt l’assurance du pardon. Ps 32.1-5; 1Jo 1.8-9

    Ainsi que le fils prodigue :Luc 15.17/19

    Étant rentré en lui-même, il se dit: Combien de mercenaires chez mon père ont du pain en abondance, et moi, ici, je meurs de faim!
    1Je me lèverai, j’irai vers mon père, et je lui dirai: Mon père, j’ai péché contre le ciel et contre toi, je ne suis plus digne d’être appelé ton fils; traite-moi comme l’un de tes mercenaires.

    3) L’abandon du mal.

    La vraie repentance produit un dégoût du péché, une rupture des mauvaises habitudes suivies jusque là.

    Il s’agit, par un changement de vie, de "produire des fruits dignes de la repentance". (Lu 3.8)

    Paul prêchait partout "la repentance et la conversion à Dieu, avec la pratique d’œuvres dignes de la repentance". (Actes 26.20)

    Celui qui cache ses transgressions ne prospère point, mais celui qui les avoue et les délaisse obtient miséricorde. Proverbes 28:13 

    4) La complète soumission à Dieu.

    C’est la conversion et le cri de l’homme terrassé qui s’écrie: "Seigneur, que veux-tu que je fasse?". Ac 9.6; 26.20

    Dieu accorde, au contraire, une grâce plus excellente; c’est pourquoi l’Écriture dit: Dieu résiste aux orgueilleux, Mais il fait grâce aux humbles. Soumettez-vous donc à Dieu. Jacques 4.6/7

    La repentance envers Dieu n’a d’effet que si elle est suivie de la foi en Jésus-Christ (Actes 20.21), car, en elle-même, elle ne peut aucunement effacer le péché.

    Elle dispose le cœur à l’humiliation et à l’acceptation du pardon, que seul Jésus-Christ nous a acquis sur la croix.

    Ceci ressort particulièrement de 1 Jean. 1.7 à 2.2.

     

    5) La persévérance dans une attitude constante de repentance.

    Tant que nous serons ici-bas, nous aurons des progrès à faire, des victoires à remporter. 1Jean 3.2-3

    Nous ne sommes pas obligés de pécher, mais la possibilité en est toujours présente. Jacques. 4.17; 1 Jean. 3.16; Mt. 5.48.

    Un "chrétien" auquel sa conscience ne parle plus, est dans un état terriblement dangereux. Apoc. 3.17

    L'apôtre Jean écrit a des  enfants de Dieu:

    Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n’est point en nous.
    Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.
    Si nous disons que nous n’avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n’est point en nous. 1Jean 1.8/10

    Paul nous avertit que nous pouvons toujours attrister l’Esprit de Dieu qui est en nous. Eph 4.30

    Que doit donc faire le croyant, convaincu d’une faute dans sa marche journalière ?

    Ne pas se contenter d’un grand acte de repentance lors de sa conversion, mais persévérer chaque jour dans une attitude de repentance, confesser aussitôt tout péché reconnu, et saisir la purification que lui offre le sang de Christ répandu au Calvaire.

    Il connaîtra la "marche dans la lumière" dont parle l'apôtre Jean :

    Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché. 1 Jean 1.6-7  

    et le Saint-Esprit le fera progresser chaque jour sur la voie de la sanctification.

     

    La vraie repentance est une grâce de Dieu 

    Sans son aide et sans son Esprit, il est impossible de se repentir. Actes 5.31; 11.18; Romains 2.4 - 2 Tim. 2.25; 2 Pi. 3.9.

    Dieu a élevé son Fils Jésus-Christ, par sa puissance, comme Prince et Sauveur, pour donner à Israël la repentance et le pardon des péchés. Actes 5:31 

    Comme nous le voyons Dieu offre à touts les être humains l'occasion de se repentir, en les y poussant de différentes manières.

    2 Timothée 2:25  il doit redresser avec douceur les adversaires, dans l’espérance que Dieu leur donnera la repentance pour arriver à la connaissance de la vérité,

    Jésus dit qu'il est venu appeler les pécheurs à la repentance. Luc 5:32 

    Et nous devons répondre à son appel :

    Ceux qui ont délibérément et jusqu’au bout repoussé le Christ et refusé son salut, ne peuvent être amenés à la repentance. (Hébreux 6.6; 10.26-27

    Ils connaîtront peut-être le remords tardif, un repentir superficiel et inefficace comme celui d’Ésaü devant les conséquences de son attitude profane (Hébreux 12.16-17); ou encore le repentir désespéré de Judas, qui ne le conduisit qu’au suicide. (Mt 27.3-5)

    C’est la tristesse selon le monde, qui est plutôt le regret concernant les conséquences de la faute, qui produit la mort (2Co 7.10), que la véritable  repentance par rapport au péché en lui-même. 

    La vraie  repentance est la réelle réponse au problème du péché.  

    Ne méprisons pas la grâce que Dieu nous accorde en nous donnant la possibilité de nous repentir de nos péchés..

    Romains 2:4  Ou méprises-tu les richesses de sa bonté, de sa patience et de sa longanimité, ne reconnaissant pas que la bonté de Dieu te pousse à la repentance?

    L’appel que Dieu adresse au monde comme à l’Eglise est toujours: Repens-toi ! , Repentez vous ! Actes 17.30; Apoc. 2.5, 16, 21-22; 3.3, 20 

    Il nous donne du temps pour que nous puissions le faire; il nous assure que la repentance détournera le châtiment. Car, dans sa miséricorde, il ne peut résister à qui s’écrie humblement: "Sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur!". Lu 18.13/14

    Dieu conduit ceux qui se repentent à la révélation du seul moyen de pardon et d'expiation des péchés : La croix de son Fils Jésus-Christ .

Le jeudi 19 février 2009 à 00h22 dans vie chretienne
Poster un commentaire
Pseudo :
Email (Obligatoire) :
Adresse site (facultatif) :
Votre message :
Voulez-vous suivre le fil de la discussion ?
Vos commentaires sont soumis à validation par le webmaster !
Aucun commentaire